BAC PRO Technicien d'usinage


 

CONDITIONS D'ADMISSION

 

● Après une troisième générale ou MDP6.

● Une réorientation à l’issue d’une seconde.

Un goût pour le travail du métal et l’utilisation des machines de production.

Un goût pour l'informatique, le sens de la mécanique, l'adresse manuelle, la précision, l'esprit méthodique et ordonné.

 

ORGANISATION DE LA FORMATION

 

Formation de 3 ans comprenant :

 

un socle d'enseignement général

● Mathématiques 2 h 00

● Français 3 h 00

● Histoire-Géographie 2 h 00

● Langue vivante 2 h 00

● Économie - Gestion 2 h 00

● Education artistique-Arts appliqués 2 h 00

● Education physique et sportive 3 h 00

 

12 heures d'enseignement professionnel

● Technique industrielle

● Atelier

● Dessin industriel

 

22 semaines de stage en entreprise sur les 3 années

● 6 semaines la première année.

● 8 semaines la deuxième année.

● 8 semaines la troisième année.

 

L’examen se déroule en partie en contrôle en cours de formation puis un examen ponctuel en fin de troisième année.

 

LES DÉBOUCHES - POURSUITES D'ÉTUDES

 

Le Bac professionnel conduit à l'insertion professionnelle,

avec aussi la possibilité de poursuivre un BTS du même secteur.

Usines ou ateliers de construction mécanique :

matériel ferroviaire, agricole, aéronautique, automobile, fabrication de pièces d'équipement, fabrication d'outils

 

LE MÉTIER - LES COMPÉTENCES

 

Le technicien en productique a la responsabilité d'atelier de fabrication des entreprises de construction mécanique. Il effectue des tâches de :

● préparation du travail de fabrication à partir de documents techniques :

●prévision des machines à utiliser, préréglage.

●Explication et démonstration des phases de fabrication.

●Organisation et installation du système d'alimentation en pièces.

●Répartition des postes de travail.

● contrôle de la qualité de fabrication et respect des délais imposés.

● diagnostic d'une panne et première maintenance.

Son domaine d’intervention s’étend des machines conventionnelles aux machines de pointe comme :

les machines à commande numérique, les centres d'usinage, les robots, et les machines à mesurer tridimensionnelles.

Il utilise des langages informatisés.

Il participe également à l'élaboration de projets de CFAO (conception et fabrication assistées par ordinateur).